Résistance à l'insuline et SOPK.

Le syndrome des ovaires polykystiques est présent sous différentes formes chez les femmes et va surtout développer différents symptômes. 

Il existe de nombreux types de SOPK, le plus commun étant le SOPK insulino-résistant, représentant environ 70% des femmes atteintes par le SOPK. 

En effet, une résistance à l’insuline est fréquemment retrouvée chez les femmes atteintes par le SOPK.

Qu’est ce qu’une résistance à l’insuline?

Lors de la consommation de glucide, le pancréas doit produire de l’insuline afin de réguler le sucre (glucose) dans le sang afin de produire de l’énergie ou le stocker pour un usage futur. L’insuline permet au sucre de rentrer dans la cellule afin de produire de l’énergie.

La résistance à l’insuline est une mauvaise utilisation sucre par l’organisme et donc un taux de sucre dans le sang plus important. 

Ainsi le taux de sucre plus élevé que la normale va stimuler le pancréas qui va augmenter sa sécrétion en insuline pour compenser. 

Quel lien avec le SOPK?

Le SOPK est un dérèglement hormonal touchant les hormones FSH et LH dont les taux varient au cours du cycle. En lien, les ovaires vont secréter trop d’androgènes augmentant la testostérone dans le sang ainsi que l’insuline. 

Un effet de cascade

Un taux d’insuline élevé peut alors entrainer les ovaires à sécréter d’avantage d’androgène, provoquant des problèmes de pilosité, d’acné, de perte de cheveux, du stockage des graisses et donc un risque de surpoids. L’excès d’insuline dans le sang va bloquer l’ovulation et donc empêcher le phénomène naturel de fabrication de la progestérone qui est essentielle! En effet c’est un anti-acné naturel, qui a une action calmante et apaisante, expliquant les humeurs particulières que peuvent développer une personne atteinte de SOPK: tension, agressivité, irritabilité, voire dépression. 

Ainsi un taux d’insuline élevé amène chez certaines femmes un brunissement de la peau (acanthosis negricans) au niveau du cou, des aisselles, synonyme de pré-diabète de type 2.

De façon plus générale

L’insuline-résistance est le plus souvent provoquée par le sucre, l’obésité, la cigarette, les graisses hydrogénées et les toxines de l’extérieur.

Agir sur l’insulino-résistance

- réduire sa consommation de sucre, privilégier une alimentation faible en glucides

- travailler sur la flore intestinale à l’aide de probiotique

- pratiquer le jeune intermittent, qui va permettre de réguler son insuline, d’améliorer le métabolisme du glucose avec des niveaux de sucre plus stables dans le sang

- la Metformine, médicament permettant de diminuer l'insuline (jamais sans ordre du médecin)

- la Berberine, complément naturel permettant d’agir sur l’insuline

- prendre du magnésium qui jouerait un rôle bénéfique sur la sensibilité de l’insuline 

- pratiquer une activité sportive régulièrement permettant d’améliorer la sensibilité à l’insuline

- une perte de poids va entrainer aussi une amélioration de l’insulino-résistance 

Avoir une bonne hygiène de vie est donc primordiale et reste la meilleure parade contre l’insulino-résistance et le SOPK. 

Et vous, avez-vous entrepris un nouveau mode de vie avec votre SOPK?

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube

Contact:

Esp'opk

20 Chemin des Rabataux,
DOISSIN 38730,

Isère, France.

Téléphone:

News Letter:

Abonnez vous à notre news letter:

Suivez nous sur les réseaux:

Email:

Nos partenaires :

logo_bamp.png
LogoEndomindFrance_HD-transparent-e15500
IRASF-logo-blanc.png
MAP-Patho_logo-couleurs-transparent_200.

Copyright ©2019 Esp'OPK