• Esp'OPK

Nat’OPK : Des méthodes naturelles et/ou médecines douces !

Chacune des propositions que nous vous présentons ici viennent de recherches et de lectures personnelles. Nous tenons à préciser qu’il est indispensable d’être suivie par le corps médical (gynécologue, endocrinologue...) et que nos conseils ne se substituent en aucun cas à des traitements en cours sauf avis positif d’un médecin. Nous n’avons pas testé chacune de ces astuces à titre personnel et nous tenons à rappeler que chaque personne et chaque organisme est différent et que ce qui marche pour l’une ne fonctionnera pas forcément pour une autre. N’hésitez pas à nous partager vos remèdes naturels en commentaire.


Belles découverte 😊


Nous avons choisi de vous présenter plusieurs méthodes naturelles, concernant les symptômes les plus communs mais nous pourrons approfondir le sujet si cela vous intéresse. Certains dosages sont recommandés mais ne souhaitant pas vous induire en erreur, nous préférons que vous puissiez vous renseigner auprès d’un professionnel de la santé lors de l’achat de ces différents « compléments ».


1) Mangeons bien, Mangeons mieux !

La première chose que vous devez savoir, c’est que votre alimentation joue un rôle important dans le traitement des différents symptômes du SOPK.


De nouveau, afin d’adapter au mieux votre alimentation à votre situation, nous vous recommandons de consulter votre médecin, ainsi qu’un nutritionniste/diététicien avant de mettre en place tout changement d’habitude alimentaire.


Cependant voici quelques conseils que nous pouvons vous délivrer concernant la façon de s’alimenter avec un SOPK :


- Privilégiez des aliments frais, entier, etc. Et éviter les plats surgelés ou cuisinés.

- Consommez des légumes lors de chaque repas, et variez vos couleurs de légumes !

- Mangez des « Bons Gras » ! (Avocat, Huile de coco, huile d’olive, etc.)

- Des en-cas sains pour vos petites faims ! ;) (Des noix par exemple!)

- « Fuir » le sucre, farine blanches, sodas et jus de fruits industriels.

- Limitez les produits céréaliers. ( Pâtes, pain, riz, etc.)

- Attention avec l’alcool ( indice glycémique relativement haut!)

- Réduire les produits laitiers.

- Contrôlez la compositions des produits que vous consommez (ingrédients controversés, etc. )

Un mode alimentaire sain ne dispense pas d’une activité physique régulière.



2) L’acné c’est laid !


Infusion de menthe : La menthe possède des vertus anti-androgéniques. Elle est capable de réduire le niveau de testostérone et donc de limiter la production de sébum.

Comment la préparer ? Verser de l’eau bouillante sur une cuillère à thé comble de feuilles de menthe séchées ou fraîches (environ 5 grammes) et laisser infuser 5 à 10 minutes. 2 tasses par jour sont recommandées.

Nous recommandons de boire cette infusion à au moins 1h d’écart de vos repas (avant ou après) afin de permettre l’absorption optimale du fer fournis par vos repas.


L’argile : Il agit contre la bactérie responsable du bouton d’acné : Propionibacterium acnes

Mélanger une petite quantité de poudre d’argile avec de l’eau. Appliquer généreusement le mélange sur la zone à traiter. Lorsque l'argile est bien sèche, rincez ensuite à l’eau claire.


La tomate bio ! : Oui oui !!! La tomate est gorgée de vitamines antioxydantes comme les vitamines C et A. Elle possède des vertus nettoyantes et anti-infectieuse.

Découpez une tomate en fines lamelles. Appliquez sur le visage pendant vingt minutes. Rincez à l'eau claire. (A faire une fois par jour ou tous les deux jours, sur 10 jours.)


L’huile essentielle d’arbre à thé : Ce produit permet de réduire la rougeur et d’atténuer l’inflammation des boutons. Il aide aussi à sécher les points noirs, et les points blancs sur la peau.


+ Trempez du coton dans l’huile essentielle d’arbre à thé et tamponnez-la sur la zone à traiter. Attendez 15 à 20 minutes, puis rincez votre peau.

+ Autre option : mélanger quelques gouttes d’huile d’arbre à thé avec 15 ml de gel d’aloe-vera. Appliquer le mélange sur les boutons et les autres imperfections cutanées. Laissez agir pendant 20 minutes, puis rincez avec de l’eau claire.


Attention ! Ne convient pas aux peaux sensibles !


3) La glycémie :


La cannelle : Elle réduit le taux de glucose dans le sang et est donc hypoglycémiante, elle a également une action sur la résistance à l’insuline. Lorsque la cannelle est à ajoutée à un autre aliment, elle réduit l’indice glycémique de celui-ci. Elle possède également des vertus anti-oxydantes.

(Si grossesse il y a, limiter cet ingrédient.)


Genévrier : Cette plante est un excellent diurétique, digestif et hépatique. Il est aussi antidiabétique, tonique du système nerveux car il stimule la mémoire et digestif pour son action sur le pancréas.

(Si grossesse il y a, limiter cet ingrédient.)


Le gingembre : Il abaisse le taux de glycémie dans le sang, et régule l’appétit.


La bardane : Elle stimule l’action du pancréas, ainsi la libération d’insuline dans le sang sera plus efficace et la glycémie mieux régulée.


L’oignon et l’ail : Possèdent une action hypoglycémiante. L’ail agit également sur le diabète, l’hypertension, le cholestérol, les troubles cardiovasculaire, etc.


Le citron : Il permet de réduire l’index glycémique des aliments.

Fenugrec : Les graines de fenugrec contiennent un acide aminé qui aide le pancréas à produire l’insuline qui va permettre d’abaisser la glycémie. ( Attention ! Elles ouvrent l’appétit!)

(Si grossesse il y a, limiter cet ingrédient.)



4) Pour les cycles menstruels :


Le framboisier : Elle est nutritive, tonique utérin et antispasmodique. Elle est riche en caroténoïde, acide citrique, tanins, vitamines A, B, C et E, fer, calcium, potassium, phosphore et silice. En l’utilisant 1 semaine avant les règles, on diminue ou on empêche les crampes menstruelles. En tisane à raison d’une cuillère à soupe par tasse à infuser 10 à 15 minutes, 2 à 4 tasses par jours ou en teinture.

(Si grossesse il y a, limiter cet ingrédient.)


L’ortie : Elle a des propriétés nutritives et adaptogènes très intéressantes surtout après les règles. Le fer et le magnésium qu’elle contient seront d’un grand soutien après cette période. Elle augmente la vitalité du corps, alcalinise et permet de nous accompagner dans cette transition. On peut l’utiliser en infusion de 5 minutes en plaçant une cuillère à thé par tasse et en consommer 1 à 4 fois par jour.


Le gattilier ou Vitex : C’est une plante puissante agissant sur l’hypophyse. Elle équilibre progestérone et œstrogènes et calme l’intensité du syndrome prémenstruel et régularise les règles et les saignements. Elle pourra être utilisée en phase prémenstruelle ou tout au long du cycle en gardant une pause pendant les règles. En général il est préférable de la prendre le matin à jeun.

(Si grossesse il y a, limiter cet ingrédient.)


le gattilier est contre-indiqué en cas d’antécédents de cancer du sein ou de prédisposition familiale.


L’alchémille : Semblable au gattilier, il peuvent être utilisés séparément ou ensembles si nécessaires.


5) Pour les insomnies et le stress :


Dans le cadre de la prise en charge d’un SOPK, vous devez IMPÉRATIVEMENT mettre en priorité votre sommeil (vous devez dormir suffisamment) !


Dans le mesure du possible, évitez une exposition trop importante au stress et apprenez à gérer vos émotions.


La valériane : Une étude scientifique démontre ses effets sur la réduction du stress et sur son activité sédative. Elle à une action sur le sommeil profond et paradoxal. Elle permet de rééquilibrer l’architecture du sommeil. Myorelaxante, elle est conseillée si le stress provoque des courbatures.

(Si grossesse il y a, limiter cet ingrédient.)


La passiflore : L’agence européenne du médicament reconnaît l’usage traditionnel des parties aériennes de la passiflore pour facilité le sommeil et diminuer la nervosité. Elle permet de restaurer progressivement un sommeil réparateur. Elle est également conseillée si le stress provoque des courbatures.

(Si grossesse il y a, limiter cet ingrédient.)



→ Réduire ou supprimer la caféine : le café, le thé, et si vous êtes sensible, le chocolat.

( Le thé vert est bien car il y a des antioxydants, mais si vous êtes sensible à la caféine, éviter de trop en prendre.)



La méditation : 10 mins de médiation rapide chaque jour/matin peut vous aider à réduire votre stress et à intensifier votre énergie. (Vous pouvez vous aider de différentes applications prévues à cet effet.)


Vous pouvez également dans le cadre de votre prise en charge autour du SOPK avoir recours à des médecines douces :


Sophrologie,

acupuncture,

accu-pression ,

ostéopathie,

homéopathie,

Aromathérapie,

Hypnose,

Naturopathie,

etc.



Nous espérons que cet article vous aidera !


N’hésitez pas, en commentaire, à partager avec nous vos méthodes et témoignages autour des « Solutions » naturelles pour le SOPK et ses symptômes.


Nous pourrons être amenés à compléter cet articles au fil du temps.




  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube

Contact:

Esp'opk

20 Chemin des Rabataux,
DOISSIN 38730,

Isère, France.

Téléphone:

News Letter:

Abonnez vous à notre news letter:

Suivez nous sur les réseaux:

Email:

Nos partenaires :

logo_bamp.png
LogoEndomindFrance_HD-transparent-e15500
IRASF-logo-blanc.png
MAP-Patho_logo-couleurs-transparent_200.

Copyright ©2019 Esp'OPK