Les perturbateurs endocriniens, les pires ennemis pour les femmes qui ont un SOPK.

Nous en entendons de plus en plus parler et c’est une bonne chose !

Mais savons-nous réellement ce qu’est un perturbateur endocrinien et pourquoi, mais aussi comment y faire attention lorsque nous souffrons d’un SOPK ?


Nos hormones régulent des tas de fonctions dans notre corps.

Elles servent de messagers entre le cerveau et les organes du corps. Utile. Cependant, certaines molécules extérieures ressemblent beaucoup aux hormones de notre corps… à tel point que le corps s’y méprend !


Si on les ingère d’une manière ou d’une autre, elles peuvent donc interférer avec notre système hormonal et entraîner des conséquences néfastes sur le long-terme. C’est ce qu’il se passe avec les perturbateurs endocriniens. Les principaux effets auraient des conséquences sur la fertilité, le développement du nouveau-né et les pathologies cardiovasculaires.


Ces perturbateurs endocriniens, qui se cachent un peu partout, ont même un site à leurs effigies : [http://www.perturbateurendocrinien.fr) les perturbateurs endocriniens pourrait d’ailleurs être une potentielle cause de l’apparition de la pathologie.


On trouve des perturbateurs endocriniens dans l’eau, l’alimentation, les cosmétiques, les textiles, le mobilier, les produits en plastique, les emballages, les produits industriels … et bien sûr dans les pesticides et produits phytosanitaires.


Alors, pour mieux les détecter, certaines applications existent, c’est notamment le cas de Clean beauty.


Pour mieux limiter notre consommation à ces perturbateurs, nous pouvons mettre en place diverses choses dans notre quotidien :




  *   Le soja, présenté par beaucoup comme une plante miraculeuse. Attention, ce n’est pas parce qu’un aliment est naturel, qu’il n’est pas toxique. Le soja contient énormément de perturbateurs endocriniens




  *   Pour éviter l’ingestion de composants indésirables du plastique (bisphénol A, styrène, additifs ou plastifiants), il convient d'éviter les emballages en polycarbonates, les conserves, les canettes et la vaisselle en plastique. Pour les autres contenants en plastique, ne les mettez pas au four à micro-ondes, car la chaleur favorise la migration des composants. Ces recommandations concernent également les ustensiles de cuisine en plastique : bouilloires, passoires, paniers des cuit-vapeur électrique, etc.  Il faut également éviter ses anciennes poêles et moules avec revêtement TEFLON et les remplacer par des poêles en inox ou en céramique.




  *   Autre conseil, évitez de réutiliser vos bouteilles en plastique ! Je suis sure que nous l’avons tous déjà fait, mais celles- sont conçues pour être à usage unique et le plastique usé rejette davantage ses additifs. Les contenants en verre et les autres matériaux sont à privilégier. Aujourd’hui vous trouverez pleins de jolies gourdes en verre, bambou, porcelaine …




  *   Les cosmétiques constituent également un important terrain. Il est plus que bon de laisser son corps respirer parfois et de ne pas vous maquillez ou vous parfumez. Préférez également  les produits dont un label garantit l’absence de phtalates. Les cosmétiques bio peuvent être une solution. Une autre est de privilégier des produits plus simples tels que les pains de savon à base de produits naturels. Au passage, leur emballage en papier sera plus écologique qu’une bouteille en plastique dur.




  *   Bien que très utiles, les déodorants et laques en spray sont propulsés au propane (c’est d’ailleurs ce qui les rend inflammables ). Vous trouverez un large choix de déodorants, en stick, pierre ou même encore sous forme liquide.




  *   Pour faire le ménage chez vous, préférez la simplicité. Les détergents nocifs et irritants ne sont pas toujours obligatoires. Bien souvent, de l’eau peut suffire. Les produits naturels comme la cire d’abeille, le vinaigre blanc, le jus de citron et le bicarbonate de soude sont également des solutions. Les produits sans parfum et sans colorant lavent tout aussi bien et permettent d’éviter les émanations de phtalates utilisés en tant qu’agent fixateurs ! Passez régulièrement l’aspirateur pour éviter les accumulations de poussières. Veillez à ce que votre aspirateur ait un filtre pour qu’il ne dissémine pas les particules dans la pièce. Si tel n’est pas le cas, aérez en même temps pour les entraîner vers l’extérieur.




  *   Aérer régulièrement votre intérieur




Des conseils de ce type, vous en trouverez des centaines sur la toile. Notre but au travers de cet article aujourd’hui et de vous faire prendre conscience de l’importance de prendre soin de soi, non pas de vous alerter.


Seulement, le SOPK provoque déjà d’importants déséquilibre hormonaux, alors les perturbateurs endocriniens sont encore plus à surveiller dans notre quotidien.


Aviez-vous déjà entendu parler des perturbateurs endocriniens et que mettez-vous en place dans votre quotidien pour les limiter ?


Nous sommes curieux et avons hâte de partager avec vous autour de ce sujet. Restez connectés, nous vous partagerons bientôt des petites recettes de cosmétiques et de produits du quotidien, fait maison ! #PERTURBATEURSENDOCRINIENS #SOPK #OPK #SOMPK #OMPK #ASSOCIATION #ESPOPK

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube

Contact:

Esp'opk

20 Chemin des Rabataux,
DOISSIN 38730,

Isère, France.

Téléphone:

News Letter:

Abonnez vous à notre news letter:

Suivez nous sur les réseaux:

Email:

Nos partenaires :

logo_bamp.png
LogoEndomindFrance_HD-transparent-e15500

Copyright ©2019 Esp'OPK

E8157F38-327C-44F0-A7C9-D2822BE15827_edi
logo_SUN.png
D3D40AEF-8267-4B49-BD70-A039CF26C5CC.web